04 Apr 2022, General

Q et R avec Phil Laniel: SCADA el Télémétrie dans la gestion des Eaux

Q et R avec Phil Laniel

En 2019, Statistique Canada a publié des données nationales montrant que les réseaux municipaux de traitement des eaux usées ont traité 100 mètres cubes par jour ou plus d’eaux usées, ce qui équivaut au volume d’eau qui s’écoule des chutes Niagara au cours d’une période de 24 jours

Alors, comment les opérations de traitement de l’eau et des eaux usées peuvent-elles suivre ce volume? Grâce à la Technologie, bien sûr. Et pendant que les réglementations sont de plus en plus strictes, cette technologie évolue constamment pour aider à protéger la santé humaine et l’environnement.

Philippe Laniel de SFC est un expert en télémétrie et en SCADA qui a plus de deux décennies d’expérience dans le domaine. Nous avons demandé à Phil de nous donner certains détails sur la façon dont les technologies de collecte de données s’intègrent dans le domaine actuel de l’eau et des eaux usées. Voici ce qu’il avait à dire :

De quelles façons la mise en œuvre de solutions SCADA et de télémétrie peut-elle profiter aux applications d’eau et d’eaux usées?

Les ressources en eau, ainsi que les réseaux d’eau et d’eaux usées, sont constamment confrontées à de nouvelles réglementations, des changements technologiques rapides et des changements industriels qui suivent les meilleures pratiques acceptées. Les solutions intégrées de SCADA et de télémétrie vont au-delà de la résolution des problèmes les plus complexes en matière d’applications de surveillance et de contrôle à distance et contribuent à gérer et exploiter efficacement une infrastructure d’eau sécuritaire et fiable.

Au fil des ans, quelles sont les applications ou les avancées intéressantes que vous avez vues dans l’eau et les eaux usées?

Au départ, il y a environ 20 ans, la plupart des équipements de télémétrie et de SCADA que nous vendions — principalement des RTU — étaient considérés comme une alternative moins coûteuse que les PLC conventionnels. Ils ont tout simplement été utilisés comme autre contrôleur dans des applications telles que le pompage des eaux usées ou les stations de pompage d’eau propre.

Au cours des années, les réglementations environnementales et l’obligation de surveiller et de signaler les données critiques ayant un impact sur l’environnement et notre santé en tant que société, nous avons vu nos solutions de SCADA et de télémétrie être utilisées dans un nombre croissant de projets liés à la collecte de données pour les informations critiques. Le nombre d’applications liées à la surveillance de la qualité de l’eau potable dans le réseau de distribution, de la surveillance du débordement des eaux usées sanitaires et de la sectorisation (DMA) a connu une croissance assez régulière ces dernières années. 

Par conséquent, nos RTU SCADAPack et EcoStruxure Geo SCADA Expert (anciennement ClearSCADA) ont été repositionnés dans les applications où ils brillent le mieux et offrent leur meilleur rapport qualité/prix : des communications et des collectes de données fiables sur des applications distantes et des infrastructures de communication sans fil (UHF, VHF, sans licence ou cellulaire 4G/5G).

Comment la collecte de mesures et de données peut-elle contribuer aux efforts de conservation de l’eau?

Les applications de sectorisation sont un très bon exemple de la façon dont un système fiable de collecte de données peut contribuer aux efforts de conservation de l’eau. Ces applications sont souvent d’abord considérées comme un outil qui permet aux municipalités d’atteindre des objectifs financiers liés à la facturation ou à la maintenance et à l’optimisation des actifs. Une bonne application de sectorisation efficace et fiable peut également être utilisée pour détecter les fuites sur le réseau d’égouts sanitaires, ce qui permet d’éviter les incidents environnementaux potentiellement dramatiques. 

Une application efficace de sectorisation sur le réseau de distribution de l’eau potable permet d’informer les gros consommateurs de leur consommation d’eau et, éventuellement, de les facturer en fonction de leur consommation. Cela permet également aux municipalités de détecter les zones problématiques de leur réseau là où elles ont des fuites, ce qui leur permet d’être proactives dans la réparation des fuites et d’éviter de gaspiller de grandes quantités d’eau potable en la perdant sous terre.